Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Monsieur le Maire,
Distingués invités,
Chers Amis,


Aujourd'hui, nous clôturons la semaine de la 11ème commémoration du génocide perpétré au Rwanda en 1994 contre les tutsi, aux vu et au su de la Communauté internationale. Durant ces dix jours, du 07 au 16 avril 2005, ensemble nous avons honoré la mémoire des victimes de ce génocide, le troisième du siècle dernier, pour ne pas oublier qu’ils ont été tués pour ce qu’ils étaient et selon une logique diabolique de les exterminer.

Nous avons témoigné pour exprimer leur courage et leur dignité que les bourreaux les ont déniés. Nous leur avons rendu et rendons encore leur dignité d’enfant de Dieu et nos prières les ont accompagné pour qu’ils reposent en paix. Notre reconnaissance privilégiée va aux Front Patriotique Rwandais (FPR) qui, contre vents et marrées, a pu arrêter le génocide et les massacres, pendant que le monde entier nous abandonnait à notre sort; nous avons une pensée très émue, pour eux et celles qui ont payé de leurs vies en essayant de sauver ceux qui étaient visés par l’extermination durant les cents jours d’horreur.

Nous n’oublions pas de penser à tous les survivants de ce génocide. Un élan de solidarité vis à vis des rescapés à travers le monde et particulièrement au Canada prend racine et des messages de soutien de tous ordres ont été exprimés. Il reste toutefois à voir réaliser les actions concrètes et significatives afin d’atténuer les souffrances et améliorer les conditions de vie difficiles des plus démunies, à savoir les orphelins, les veuves, les handicapés, les traumatisés et les femmes violées malades du SIDA.

Cette 11ème commémoration a été placée sous le thème « se souvenir en combattant le génocide et l’idéologie du génocide au Rwanda et à travers le monde » pour interpeller le monde à prendre conscience des conséquences de ce génocide, mais aussi de la persistance de l’idéologie génocidaire soit au Rwanda ou ailleurs dans le monde. Nous devons nous engager à poursuivre le combat sans relâche pour extirper, par tous les moyens, l’idéologie du génocide qui ne semble pas quitter la planète malgré les multiples voeux exprimés par les instances internationales dont l’ONU.

Le devoir de mémoire nous interpelle aussi pour lutter contre l’impunité des bourreaux, et de ce fait, demander que tous les auteurs du génocide soient appréhendés partout où ils se trouvent pour qu’ils soient jugés et répondent de leurs forfaits. Nous exprimons la reconnaissance aux États et aux Gouvernements qui coopèrent avec la justice rwandaise et le Tribunal International pour le Rwanda d’Arusha, en vue de l’arrestation et du jugement des génocidaires.

La lutte contre le génocide et l’idéologie du génocide est un combat de longue haleine. Elle doit être une croisade des tous, de manière à ce que l’idéal du « PLUS JAMAIS ÇA/ NEVER AGAIN » exprimé par les Nations après l’Holocauste des Juifs et le génocide des Arméniens de 1915 et celui des Tutsi au Rwanda en 1994 entre dans les faits.

Nous remercions tous ceux qui ont condamné le génocide et ont secouru les survivants pour qu’ils réapprennent à vivre. Merci à tous ceux qui sont restés à nos cotés pour reconstruire le Pays et la Nation. Nous pensons aux pays et organisations amis, le Canada et tous les pays que vous représentez. Nous savons que votre présence ici est un signe de solidarité du peuple rwandais qui, à travers son histoire a connu des périodes de violences, dont le paroxysme est le génocide de 1994 perpétré contre l’une de ses composantes, les tutsi.

Nous vous remercions de votre solidarité et votre encouragement à la renaissance du Rwanda sur ses cendres. Nous fondons notre espoir sur la construction d’un Nouveau Rwanda exempt de toute forme de discrimination, où tout citoyen se sentira fier d’être rwandais plutôt que de se voir sous l’étiquette de son ethnie.

Avant de clore mon propos, je voudrais exprimer, au nom du peuple et du Gouvernement du Rwanda, au nom de la Communauté rwandaise du Canada et en mon nom personnel, nos sincères remerciements à tous ceux qui nous ont toujours accompagné dans la douleur de la perte de nos êtres chers durant ce génocide.

Merci au Parlement et au Sénat du Canada pour la motion de reconnaissance de la date du 07 avril de chaque année pour commémorer le génocide de 1994 au Rwanda. Merci à vous tous engagés à immortaliser, aux cotés des victimes et du Rwanda, la mémoire de ce génocide à l’instar du Lt Général Roméo Dallaire, du Député Don Boudria et du Sénateur Jaffer Mobina et les autres, des Associations de victimes de l’holocauste, des Associations de défenses des rescapés rwandais, et j’en passe.

Je remercie sincèrement le comité organisateur pour son abnégation et tous ceux qui ont pris part de près et de loin à la préparation de cette 11ème commémoration, particulièrement ceux qui nous ont facilité le déroulement des activités de cette semaine.

À tous ici présents, nous disons merci.

Nous nous quittons, mais nous continuons à nous recueillir dans la prière pour les disparus et méditons ce que nous allons entreprendre pour appuyer les survivants et nous prenons l’engagement de poursuivre la lutte contre l’idéologie du génocide.

À cet effet je déclare clos les activités de la 11ème commémoration du génocide de 1994 au Rwanda.

Imana ibarinde,
God bless you all
Que Dieu vous garde


Fait à Ottawa, ce 16 avril 2005
Eugène Munyakayanza, Ambassadeur

Close this window